braquedubourbonnais.info

CBB - L'HISTORIQUE

Bref aperçu historique du Braque du bourbonnais et du club

 

Le Chien.

Comme tous les braques de France le Bourbonnais trouve son origine dans le vieux braque continental, même si par ses caractéristiques il en est le plus éloigné. La souche est très ancienne puisque déjà signalée en 1580 en Bourbonnais (actuel département de l’Allier) sur un fac-similé d’un bois d’ALDROVANDI (médecin et naturaliste bolonais 1522/1605, auteur d’une véritable encyclopédie sur l’histoire naturelle), comme chien du Bourbonnais moucheté, à queue courte, habile à chasser les cailles ; la gravure porte l’inscription Canis Burbonensis Sagax Ad Cothurnices Capiendas.

C’est dans ce département de l’Allier (ex- province du Bourbonnais) que le climat, le terrain, le gibier et les chasseurs façonnèrent un «petit» braque robuste, rustique, solide donnant une impression de force, avec une tête piriforme et une robe très particulière. Particulière par sa topographie des taches, par le mélange intime des poils blancs et des poils de couleur. Pas de grandes taches mais des petites mouchetures marron ou des truitures fauves donnant un aspect un peu farineux dit «de moyenne couleur» dans les nuances fauves à marron clair. Cette teinte, car il s’agit plus d’une teinte que d’une couleur, on l’a dans l’œil mais il est bien difficile de la décrire si bien que les divers auteurs la décrivant ont parlé de Lilas passé, Lie de vin, Fleur de pêcher… et même Cuisse de nymphe émue - j’ai découvert qu’il s’agissait d’un nom de rose ancienne et délicatement blanche. Le Braque du Bourbonnais était appelé braque courte queue car il naît parfois sans queue ou plus généralement avec un moignon ne dépassant pas 15 cm. Cette particularité qui servit longtemps de critère de race, si elle prouve aujourd’hui le retour à la souche originelle, ne doit pas être un but de sélection pour les éleveurs car des doutes pèsent sur la fécondité du couple anoure.

D’un tempérament actif, il est très attaché à son maître et fait totalement équipe avec lui. Doué d’un excellent nez, d’un arrêt très ferme, il rapporte le gibier avec sérieux et très souvent de façon naturelle ; son galop puissant, soutenu sans faiblesse, n’a rien à voir avec celui des gazelles, des passages au trot permettent quelquefois une adaptation au terrain. Sa quête est méthodique sans nervosité excessive mais faite avec beaucoup de conscience. C’est un auxiliaire sérieux qui avec ses moyens a des classements plus qu’honorables en concours ouverts à tous les chiens d’arrêt.

Le Club.

Créé en 1925 par le Dr RIGONDET à MONTLUCON, la présidence fut donnée à M.LEGER futur maire de VICHY, après lui vint M. de LACHOMETTE. Ce grand cynophile fit beaucoup pour notre chien jusqu’en 1938, date où il fut appelé à la présidence de la S.C.C. A cette époque le club reposa entièrement sur la compétence et le travail du secrétaire général M. BISSON qui resta à ce poste jusqu'à sa démission en 1952. Il avait alors Mme DUMONT-THOSTAIN comme secrétaire adjointe.

Après la guerre de 1940 et la disparition du Président ce fut M. TOURET qui prit en main les destinées du Club, tâche difficile et délicate, nous étions en plein renouveau et les discussions sur des points secondaires firent oublier le principal. On vit même un juge donner le C.A.C. des Braques français à un Bourbonnais ; il s’ensuivit une suite de démissions et un grand flottement dans la direction du Club. M. RAIMOND reprit le flambeau mais il ne put que constater la défection des éleveurs au bénéfice de races plus faciles d'élevage et surtout moins problématiques de direction. Le club cessa toute activité dans les années 50 et plus aucun chien ne fut inscrit au LOF après 1963. Il fallut attendre 1965 et 1967 pour que les articles de Jean CASTAING sur le Braque du Bourbonnais attirent mon attention sur le sort de ce chien. Avec l'aide de nombreux bénévoles et l'accord des anciens membres du club nous avons recréé la race dans les années 70, à partir de ce qui restait de demi-sang.

Depuis sa recréation en 1981, j'assume la présidence du C.B.B. Le Club est affilié à la S.C.C. et participe très activement à la sélection, l'amélioration et la promotion de son chien, qui gagne bien sa place dans le cœur des chasseurs du monde entier puisqu'il est présent sur tous les continents où la chasse au chien d'arrêt est pratiquée.

Michel COMTE Juge de la S.C.C. et Président du C.B.B

Écrivez-nousContactez-nous (jastres@club-internet.fr)(jastres@altern.org)